Épisode N°05 – Angel Spit (1/2)

ANGEL SPIT
(LA BAVE D’ANGE)

    • Sortie : 26 Juillet 2007
    • Durée : 6,04 minutes
    • Format : MP4
    • Taille : 92 Mo
    • Résolution : 1920×1080
    • Scénario : Warren Ellis
    • Dessins : Cully Hamner
    • Créateur : Ricardo Sanchez
    • Producteurs : Christopher Peeler et Elliot Blake
    • Voix de Lara Croft : Minnie Driver
    • Voix : JB Blanc, Barry Seymour, Roger Craig Smith et Colette Whitaker

• Voir l’épisode en streaming

(activez les sous-titres français si ce n’est pas automatique)


• Des captures d’écran


• Transcription de la traduction française

Prof : Il y a un étrange objet que je gardais pour vous dans mon pantalon, Lady Croft. J’ai dû le faire sortir en douce de son coffre climatisé, vous comprenez. Ils n’apprécieraient pas que j’emprunte leurs produits n’importe comment, pour ainsi dire. Ceci a été rapporté de l’une de ces expéditions ennuyantes en Antarctique au XIXe siècle. On l’appelle « Angel Spit ». C’est tout ce qui reste du bazar qu’avait rapporté, à l’époque, un capitaine givré jusqu’aux poils de sa moustache.
Lara : Qu’est-ce que vous cherchez, professeur ?
Prof : Le Kings College a découvert des propriétés médicales particulières dans l’Angel Spit. Mais comme je le disais, c’est tout ce qu’on a. Vous comprenez clairement qu’on ne peut plus continuer d’en fournir des morceaux à leurs laboratoires.
Lara : Qu’est-ce qu’elle fait ?
Prof : Vous avez entre vos mains la panacée biologique. Un amas de cellules qui peuvent être transformées en n’importe quel type de cellule permettant alors de guérir toutes les maladies et blessures humaines.
Lara : Je vois. Et ils en ont besoin de plus. Mais l’idée qu’il y ait un vieux remède médicale perdu en Antarctique…
Prof : Remède qu’ils ne savent pas du tout comment obtenir. Et pour des raisons évidentes, personne ne souhaite développer de sociétés pharmaceutiques à l’heure actuelle. Comme d’habitude Lady Croft, les ressources du British Museum sont plus que jamais à votre disposition.
Lara : Que savez-vous en ce qui concerne l’expédition ?
Prof : Oh, les inepties habituelles. JOUR 1 : ils sont en quête du pôle Sud. JOUR 100 : ils ont dû manger des vieilles bottes. JOUR 200 : le jeune Blickensob a massacré tous les pingouins, ils ont dû le tuer et le cuisiner. JOUR 500…

Capitaine J.C. Revere : JOUR 174 : Les tempêtes de neige nous ont encore piégés. On s’est retrouvés sur une péninsule sans issue. En fait, j’ai l’impression qu’il s’agit d’une île et que nous venions de traverser un pont de glace. Les hommes veulent rester. Ils ont mis la main sur de gros morceaux de minerais qui ressemblent à de l’ambre et font tout ce qu’ils peuvent pour en récupérer le maximum. Il y en a sur les pentes où la glace se forme en de longues et larges lames. Ils ont appelé ça « Angel Spit ». Je tente de les en dissuader. Cet endroit m’inquiète. Le sol nous transmet régulièrement des bruits qui résonnent comme des coups de feu. JOUR 175 : Hawkins a avalé sa propre langue cette nuit. Cause : inconnue. Le bruit des armes semble de plus en plus bruyant maintenant, il affecte tout le monde… et tout le reste. Les hommes ont commencé à se battre. En fait, plus ils ramassent d’Angel Spit et plus leur folie s’amplifie. Le sol l’appelle. Il y a un cœur géant sous la glace qui cherche du sang. Les hommes n’auraient pas dû voir ça. Les hommes n’auraient pas dû être là. JOUR 176 : Les derniers hommes se sont entretués dans la nuit. Au fur et à mesure que je m’éloigne de la péninsule, les coups de feu s’estompent et le morceau d’Angel Spit que je tiens en main devient… inerte. Je voudrais mourir. Mais les gens doivent être avertis qu’il ne faut pas venir ici. Ils doivent être avertis de la malédiction du cœur du monde.

Lara : « Malédiction » ? Quel ramassis de conneries. Mais ça reste quand même un bon petit mystère. Je pense que je devrais étudier quelques cartes.

Lara : Voyez-vous ça ! Un isthme qui s’étend de l’Amérique du Sud à l’Antarctique. Et les îles sur lesquelles je devrais me rendre. C’est moi. Je vais avoir besoin d’un vol pour le Chili, d’une consignation de la Californie et de quelques moyens de transport maritimes.

Lara : J’ai besoin que vous parliez à vos ancêtres, Maria. J’ai besoin de savoir s’il a existé une île au large du Pôle Sud, jadis parsemées de gemmes rouges. Vous m’avez déjà aidé par le passé.
Maria : Et je t’aiderai à nouveau. Les ancêtres savent que la sagesse n’est d’aucune utilité si elle reste enterrée avec eux. Ils me disent de te dire… que tu ne dois pas aller là-bas. Il s’agit du territoire de la Mère du Monde, qui repose dans la glace. C’était un lieu sacré pour mes ancêtres les shamans, avant-même que le reste du monde n’ait eu vent de l’idée de Dieu.
Lara : Êtes-vous en train de me dire que ce lieu est maudit ?
Maria : Bien sûr que non. Nous ne sommes pas un peuple superstitieux. Nous te disons simplement que tu mourras de façon horrible !