Les dialogues de Tomb Raider VI (2/5)

Vous trouverez ci-dessous l’intégralité des dialogues français prononcés dans Tomb Raider 6 au cours des cinématiques. Je les ai écris tels qu’ils le sont au mot près dans le jeu. En italique, quelques phrases résumant ce qu’il se passe en vidéo dans la cinématique en question.


Les dialogues de TR6 étant particulièrement nombreux, ils ont été découpés sur plusieurs pages selon les différents endroits visités dans le jeu. Voici des liens de navigation rapide :

Bas-fonds parisiens | Ghetto parisien | Musée du Louvre | Rues de Prague | Complexe du Strahov


• Cinématique N°12 : Les sans-abris (YouTube)

Le lendemain, Lara s’approche d’un petit groupe de sans abris, sur une voie de métro désaffectée.

Lara : C’est votre territoire ?
SDF : Tout Paris est mon territoire. Z’avez une pièce ? Pour un café ?
Lara : Peut-être… Je cherche un homme.
SDF : Tu l’as trouvé, beauté.
Lara : Du calme, pépé. Je cherche un certain homme. Il s’appelle Bouchard, Louis Bouchard. Vous connaissez ?
SDF : Non… ‘connais pas.
Lara : Même contre une petite pièce ?
SDF : Tire-toi ! Je te dis que je connais pas !
Lara : Vous savez qui pourrait m’aider ? Je boirais bien un café, pas vous ?
SDF : Essaie le Café Métro, place d’Arcade. Le proprio devrait pouvoir t’aider. Ce mec-là, il sait tout ce qui se passe.
Lara : Il m’a l’air très bien, ce café.
SDF : Et ma petite pièce, mam’zelle ?
Lara : Je n’ai rien sur moi.
SDF : Bienvenue à Paris…


• Cinématique N°13 : Dealer local (YouTube)

En sortant de la ligne de métro, Lara est accostée par un drôle de parisien… un guide improvisé.

Guide : Tu cherches quelque chose en particulier, chérie ?
Lara : Vous êtes qui ? Un guide touristique ?
Guide : Exactement… un guide touristique, qui peut satisfaire tous tes désirs.
Lara : Bien. Je cherche quelqu’un. Tout ce que je sais, c’est qu’il s’appelle Bouchard. Vous le connaissez ?
Guide : Ça craint vraiment de poser une question comme ça…
Lara : C’est une menace ou un conseil, monsieur le guide touristique ?
Guide : Oh, y a tout un tas de durs à Paris… et même un tueur en série local, hein. T’as entendu parler du Monstrum, hein ? Déjà entendu ce nom ?
Lara : Un tueur, dites-vous… ? Et si c’était une femme ?
Guide : Je sais pas ce que c’est… mais si j’étais pas d’ici, je ferais gaffe où je promène mes fesses.
Lara : Un grand garçon comme vous qui a peur… Dites-moi où je peux trouver Bouchard !
Guide : Il a pas de temps à perdre avec une petite futée ! On m’a dit qu’il avait des problèmes de personnel à son bar.
Lara : Bouchard a un bar ?
Guide : Ouais. Le Serpent Rouge. Un rade qu’en jette.
Lara : Et c’est quoi ces problèmes de personnel ?
Guide : Ses employés se font dessouder. Un truc vraiment crade. Personne sait pourquoi, ou comment…
Lara : Et Bouchard n’est pas de taille à régler ce problème ?
Guide : Parle pas aussi fort. Bouchard peut se défendre tout seul…mais, là, y a quelque chose de pas clair. Un truc super flippant. Ses gars se sont fait défoncer la tête. Il est vraiment mal !
Lara : L’œuvre du Monstrum ?
Guide : Comment je saurais ? Je me mêle pas de ce truc-là, tu devrais faire pareil !
Lara : Alors vous ignorez où je peux trouver Bouchard ?
Guide : Aucune idée.
Lara : Bien, je m’adresserai à quelqu’un d’autre, dans le coin.
Guide : Ouais. C’est ça… essaie peut-être au Café Métro.
Lara : Et je demande qui ? Le gérant ?
Guide : Oublie ce que je t’ai dit. Le gérant c’est un tocard. Oublie tout ça, rentre chez toi et amuse-toi un peu. Là, je pourrais te filer un coup de main.
Lara : Non je vous remercie. Je suis un peu pressée.
Guide : T’es en cavale ou quoi ? Dur dur d’avoir les flics à ses basques, hein, surtout ces temps-ci.
Lara : On est comme ça à Paris… Dois-je saluer Bouchard de votre part ?
Guide : Non, surtout pas. Mais si t’es au bout du rouleau, reviens me voir. Je sais consoler une femme comme personne d’autre, j’ai un effet euphorisant !
Lara : Vraiment gentil… et désintéressé.

Note : Pour accéder aux autres choix de dialogues, consultez notre PDF du script complet de TR6.


• Cinématique N°14 : Janice (YouTube)

En arrivant dans les rues d’un petit ghetto parisien, Lara accoste une prostituée en face d’un bar.

Lara : Y a pas beaucoup de clients à cette heure-ci.
Janice : C’est trop tôt. Reste pas là, beauté, tu vas faire fuir les michetons.
Lara : Je vous fais plutôt une excellente publicité, non ?
Janice : Dis donc, c’est pas en te moquant des gens que tu vas trouver de l’aide.
Lara : Je ne cherche pas d’aide, je cherche quelqu’un : un certain Bouchard.
Janice : Il est pas dans le coin, mignonne. Il avait le bar en face : Le Serpent Rouge, mais il a dû déménager. Il y a eu du grabuge, je crois. Il fallait qu’il se mette au vert le temps que ça se calme.
Lara : Et personne ne sait où il est, c’est ça ?
Janice : C’est ça. Mais, pourquoi tu veux voir un sale type comme Bouchard ?
Lara : J’essaie de retrouver la piste d’un ami.
Janice : Il est paumé ?
Lara : Mort. Mais il a contacté Bouchard avant de passer… l’arme à gauche.
Janice : Je vais te dire : y a deux types qui bossaient au Serpent Rouge.
Lara : Alors Bouchard n’a pas perdu tous ses employés ?
Janice : Non. Ces deux-là se sont tirés avant qu’il ferme sa boîte. Y avait Bernard, un pauvre gars qui était l’homme-à-tout-faire dans le bar. Et… il traîne souvent dans le parc ces temps-ci.
Lara : Et l’autre ?
Janice : L’autre, c’est Pierre, il bossait comme barman. Un sacré escroc, qu’a pas de chance : ses affaires tournent toujours au vinaigre. Il tient le café, place d’Arcade, maintenant : le Café Métro. On sait jamais, tente ta chance.
Lara : Pourquoi dites-vous qu’il manque de chance ?
Janice : Oh, il est pathétique… ‘raconte que Bouchard lui a piqué de la thune ou quelque chose, et qu’il le gardait dans son bar. C’est tout ce que je sais.
Lara : Vous en savez déjà beaucoup, madame… Madame ?
Janice : Janice.
Lara : Et quelqu’un sait qui s’en prend à Bouchard ? Et pourquoi ?
Janice : Non… ou il le dit pas en tout cas. Le Monstrum les fait tous flipper et personne ne parle.
Lara : Ce Bouchard n’a pas l’air d’être né de la dernière pluie ?
Janice : Il sait se défendre. Il l’a souvent prouvé. Mais ses gars sont morts de façon tellement horrible. Et cette pauvre femme…
Lara : Quelle femme ?
Janice : Une Carvier quelque chose. Paraît qu’elle taffait au Louvre, d’après la radio. Mais je tiens pas à en parler.
Lara : Carvier ?! Ça alors…
Janice : Ouais, ça peut tomber sur n’importe qui. Fais gaffe, ma belle, y a des tarés dans cette ville !
Lara : Oui, l’insécurité augmente sans cesse.
Janice : Et les prix avec. D’ailleurs, ça m’arrange !

Note : Pour accéder aux autres choix de dialogues, consultez notre PDF du script complet de TR6.


• Cinématique N°15 : Au mont-de-piété (YouTube)

En entrant dans un mont-de-piété parisien, Lara fait la connaissance de Daniel Rennes…

Lara : Vous êtes ouvert ?
Rennes : La porte était pas fermée, si ?
Lara : Je voulais être sûre. Mais, c’est comme ça que vous accueillez tous vos clients ?
Rennes : Oh, moi, je suis comme je suis. Et c’est certainement pas une étrangère qui va m’apprendre la vie !
Lara : Vous savez tenir votre langue ?
Rennes : Ça dépend si j’y gagne. T’es là pour acheter ou pour vendre ?
Lara : Combien pour tout ça ?

Note : Pour accéder aux autres choix de dialogues, consultez notre PDF du script complet de TR6.


• Cinématique N°16a : Affaire avec Pierre (YouTube)

Ayant le choix entre Pierre ou Bernard pour progresser vers Bouchard, Lara tente le Café Métro.

Lara : C’est vous, Pierre ?
Pierre : Possible. Et qu’est-ce que je vous sers ?
Lara : Des informations.
Pierre : Bah vous… vous doutez de rien, hein ? Et gratuitement, c’est ça ?
Lara : Pas forcément gratuitement. On peut faire affaire.
Pierre : Affaires ?!
Lara : Vous avez travaillé au Serpent Rouge, et moi je cherche votre ex-patron, Bouchard.
Pierre : Vous allez pas l’air d’un flic ?
Lara : J’en suis pas un… mais je règle les problèmes des gens qui me paient.
Pierre : Et vous rendez des petits services ?
Lara : Parfois. Si on me paie bien.
Pierre : Hum. Quel genre de problème ?
Lara : Je peux résoudre toute sorte de problème : une situation un peu confuse, un obstacle à éliminer…
Pierre : Contre des informations sur Louis Bouchard ? Hum. C’est de la dynamite, ça !
Lara : J’aime les situations explosives… et là, je perds patience.
Pierre : Vous pourriez peut-être faire quelque chose, pour moi. Récupérer un truc : quelque chose que j’ai oublié de prendre au Serpent Rouge, avant de partir. C’est à moi, et je veux le récupérer.
Lara : Pourquoi n’y allez-vous pas vous-même ?
Pierre : Devinez…
Lara : Bouchard ? Le Monstrum ?
Pierre : Parlez pas du Monstrum à la légère ! Bouchard avait plein de combines, là-bas. L’endroit doit être surveillé.
Lara : Dites-moi simplement où je peux trouver l’objet en question.
Pierre : C’est petit. Assez petit pour rentrer dans les projecteurs de la scène… celui qui ne marche plus.
Lara : Et c’est tout ? OK. Je vais voir ce que je peux faire. Et pour entrer dans le bar ?
Pierre : Prenez ça. Vous arriverez dans les coulisses, derrière la scène. Rapportez-moi ce qui m’appartient, et je vous mettrai en contact avec Louis Bouchard.
Lara : Je le saluerai de votre part.
Pierre : Pas la peine. Je vous dirai où le trouver, et à vous de jouer.
Lara : OK. Et si ça ne se passe pas comme prévu, je sais où vous trouver. Pas vrai, Pierre ?

Note : Pour accéder aux autres choix de dialogues, consultez notre PDF du script complet de TR6.


• Cinématique N°16b : Affaire avec Bernard (alternative à Pierre) (YouTube)

Ayant le choix entre Pierre ou Bernard pour progresser vers Bouchard, Lara tente le Parc de Lune.

Lara : Excusez-moi…
Bernard : Vous, vous êtes pas du coin.
Lara : Non…
Bernard : Alors foutez-moi la paix ! Ah, les touristes… on se connait même pas !
Lara : Il faut être poli quand on ne connaît pas les gens. C’est plus prudent.
Bernard : Je m’en fous de savoir qui vous êtes !
Lara : Janice m’a parlé de votre charme irrésistible.
Bernard : Janice ? Cette paumée ? Et pourquoi elle vous a parlé ? Qu’est-ce qu’elle vous a dit sur moi ?
Lara : Je suis à la recherche d’un homme.
Bernard : ‘Peux pas vous aider ! Je le connais pas. Qui que ce soit.
Lara : Surprenant… Janice prétend que vous avez travaillé pour lui.
Bernard : C’est de Bouchard que vous parlez ?
Lara : Lui-même. Il doit savoir ce qui est arrivé à un de mes amis.
Bernard : Oubliez ça. Bouchard aime pas les petites fouineuses.
Lara : Moi non plus. Dites-moi où il est.
Bernard : Il se planque. Mais 160 € me rafraîchiraient la mémoire.
Lara : Voilà. Et pour contacter Bouchard ?
Bernard : Ça va pas être du gâteau, mais bon…
Lara : Allez-y, dites-moi quand même.
Bernard : Bouchard a eu pas mal d’ennuis. Et il a un truc à moi, important.
Lara : Je peux peut-être vous aider. De quoi s’agit-il ?
Bernard : Une boîte, « ma » boîte ! Et je veux la récupérer. Elle était cachée dans son ancien bar : Le Serpent Rouge. Les choses ont mal tourné et j’ai du décamper vite fait…
Lara : Et si je la récupérais pour vous, dans ce bar ?
Bernard : Vous auriez le mot de passe qu’attend le garde de la planque de Bouchard.
Lara : OK. Marché conclu, alors. Votre boîte contre le mot de passe.
Bernard : Ça marche ! Avec ça, vous pourrez entrer dans le garage, à côté du Serpent Rouge. Et de là, y a un passage qui vous mène jusqu’au bar.
Lara : Et je dois trouver quoi ?
Bernard : Une petite boîte, cachée dans un projecteur en panne.
Lara : Bien. Vous m’êtes plutôt sympathique en fin de compte. Où pourrai-je vous trouver dans une heure ?
Bernard : Une heure ? Ici. Mais pas plus longtemps.
Lara : Soyez au rendez-vous. Je déteste perdre mon temps.

Note : Pour accéder aux autres choix de dialogues, consultez notre PDF du script complet de TR6.


• Cinématique N°17a : Échec avec Pierre (Bernard OK) (YouTube)

Si Lara a déjà confirmé à Bernard qu’elle irait lui chercher la boîte, Pierre refusera de lui parler.

Lara : Je cherche monsieur…
Pierre : Et je vous sers quoi ?
Lara : Je n’ai pas soif, je…
Pierre : Vous consommez comme tout le monde, ou vous sortez !


• Cinématique N°17b : Échec avec Bernard (Pierre OK) (YouTube)

Si Lara a déjà confirmé à Pierre qu’elle irait lui chercher la boîte, Bernard refusera de lui parler.

Bernard : Laissez-moi tranquille, je suis occupé.


• Cinématique N°18 : Chez l’herboriste (YouTube)

Près de l’église de St Aicard, il est possible d’entrer dans une herboristerie afin de se renseigner.

Vendeur : Vous cherchez quelque chose ?
Lara : Je cherche quelqu’un, du nom de Bouchard.
Vendeur : Vous êtes… dans une herboristerie. Et nous vendons des tisanes et des plantes médicinales.
Lara : J’espérais qu’il serait un de vos clients.
Vendeur : Un client ? Heu… non. Vous désirez acheter quelque chose ?
Lara : J’ai entendu parler d’une histoire de videur. Ça vous dit quelque chose ?
Vendeur : Le videur, c’est… le garde du corps de Bouchard.
Lara : Si je le trouve, je trouve Bouchard alors ?
Vendeur : Oui… sans doute.
Lara : Que me faudra-t-il ?
Vendeur : De l’argent et le mot de passe.
Lara : Qui aurait le bon mot de passe ?
Vendeur : Oh je ne peux rien faire pour vous.
Lara : OK. Merci quand même.


• Cinématique N°19 : Un videur de cimetière ? (YouTube)

Ayant connaissance du videur, Lara peut aller lui parler. Mais sans succès bien-sûr.

Lara : Je cherche un homme du nom de Bouchard.
Videur : Ça doit pas être quelqu’un du coin.
Lara : Il serait ravi de me voir.
Videur : J’espère que tu le trouveras.


• Cinématique N°23a : Affaire conclue avec Pierre (YouTube)

Après avoir récupéré la boîte au Serpent Rouge pour Pierre, Lara retourne le voir pour finir le deal.

Pierre : Vous avez… alors, tout roule ?
Lara : C’est calme ici, vraiment pas la peine de hurler.
Pierre : Me cherchez pas trop.
Lara : Vous aviez raison : l’endroit était bien surveillé. Y avait des gars armés un peu partout. Mais aucun signe du Monstrum.
Pierre : Vous l’avez ? Haa !
Lara : À présent… et si on parlait de la retraite de Bouchard ?
Pierre : Bouchard… heu… Oui.
Lara : Vous n’allez pas me décevoir, j’espère. Vous n’aimeriez pas mon côté obscur.
Pierre : Hm… Non. Mais quelqu’un d’autre est passé après vous. Et il posait les mêmes questions.
Lara : Au sujet de Bouchard ?!
Pierre : Hm… Oui. Le client assis dans le coin, qui lisait son journal. Je ne lui ai rien dit de plus, naturellement. Mais il a pu entendre notre conversation.
Lara : Vous savez, vous parlez tellement fort… pas besoin d’avoir l’oreille fine.
Pierre : OK. OK. Calmos. On la finit cette affaire ?
Lara : Si vous êtes réglo.
Pierre : Bon. Bouchard la joue profil bas, mais je connais quelqu’un qui sait où le trouver.
Lara : Et c’est une personne… digne de confiance ?
Pierre : Plutôt oui. Elle s’appelle Francine… C’est mon ex.
Lara : Évidemment.
Pierre : Voici son adresse. Et le code pour la porte.
Lara : Et elle peut me dire où est Bouchard ? Vous en êtes sûr ?
Pierre : Oh, sûr et certain. Elle sait comment entrer discrètement dans sa planque.
Lara : Discrètement ? Au prix de… quels périls ?
Pierre : On n’a rien pour rien à Paris. Mais au moins, vous serez sur la bonne voie. Maintenant, c’est arrangé. Elle vous attend.
Lara : J’espère que ça marchera Pierre… Je n’aimerais pas avoir à revenir pour vous tirer les oreilles et les nettoyer à la soude.


• Cinématique N°23b : Affaire conclue avec Bernard (alternative à Pierre) (YouTube)

Après avoir récupéré la boîte au Serpent Rouge pour Pierre, Lara retourne le voir pour finir le deal.

Bernard : Vous l’avez trouvée ?!
Lara : La voilà.
Bernard : Aucun pépin ?
Lara : Rien qui vaille la peine d’être mentionné, non. Quel est le mot de passe ?
Bernard : Donnez-moi la boite ! Elle est à moi !
Lara : Il n’en est pas question. Le mot de passe d’abord.
Bernard : OK. OK. C’est « pluie noire ». Allez voir le videur de Bouchard.
Lara : Et vous êtes certains qu’on me conduira à Bouchard, sans égratignure ?
Bernard : Sans égratignure, je garantis pas. Mais ça marchera.
Lara : Il vaudrait mieux. Où trouverai-je le videur ?
Bernard : Il sera juste à côté de la vielle église, rue Dominique. C’est une salle de sport.
Lara : Bien, ça ira. Mais si c’est un tuyau crevé, Bernard… je vous retrouverai.


• Cinématique N°23c : Affaire conclue avec le videur (alternative supplémentaire) (YouTube)

Une fois la boîte récupérée, Lara peut l’apporter directement au videur plutôt qu’à Pierre ou Bernard…

Lara : Bouchard est ici ?
Videur : Et t’as pas 800 € cash ?
Lara : Si, évidemment…
Videur : 800 € cash, et la boîte.
Lara : Vous préparez votre retraite ?
Videur : C’est le prix.
Lara : Vous êtes dur en affaires.
Videur : Fais passer.
Lara : Oh, je ne crois pas. Ouvrez d’abord.
Videur : Suis le chemin vers l’arrière.


• Cinématique N°24a : Chez Francine (via Pierre) (YouTube)

Si Lara a ramené la boîte à Pierre, elle sera conduite vers Francine pour atteindre Bouchard.

Francine : Bouchard est dans la vieille église. Dans la cour, vous trouverez un… mausolée. Il conduit au sous-sol de l’église.
Lara : C’est le meilleur chemin ?
Francine : C’est la seule façon d’éviter le videur. Attentions aux à-pics. Ils sont dangereux.
Lara : Tout l’est de nos jours.
Francine : On est comme ça à Paris.


• Cinématique N°24b : Pluie Noire (via Bernard) (alternative) (YouTube)

Si Lara a ramené la boîte à Bernard, elle sera conduite vers le videur pour atteindre Bouchard.

Lara : Salut, je dois voir Bouchard.
Videur : Aucune chance.
Lara : Ça serait dommage. Et de toute façon, j’ai quelque chose pour vous.
Videur : Tu offres quoi ?
Lara : Non. Simplement deux mots : pluie noire.
Videur : Fallait le dire avant.


• Cinématique N°25a : Louis Bouchard (YouTube)

Après avoir emprunté des couloirs souterrains du cimetière, Lara finit par tomber sur Bouchard.

Lara : Qu’est-ce qu’il a eu vot’ gars dans la pièce à côté, Bouchard ?
Bouchard : Arnaud ? Vous avez quelque chose à me dire à son sujet ?
Lara : Possible. Ça ressemble à ce qui est arrivé à un de mes amis.
Bouchard : M’étonnerait. Foutez-la dehors !
Lara : Vous connaissez Eckhardt ?
Bouchard : Non, ‘connais pas.
Lara : OK. Vous avez aidé un de mes amis voici quelques temps : Werner Von Croy.
Bouchard : Les noms, ça dit pas tout. Même les vrais. C’était quoi son affaire ?
Lara : Cartes et informations sur le Louvre.
Bouchard : Ça me revient. Y a quatre semaines, il voulait emmener un car plein de japonais voir la Joconde. Ha !
Lara : Pas de ça, Bouchard. Mon ami est mort hier. Et on me recherche pour son meurtre.
Bouchard : Aux infos, ils ont parlé d’un nouveau meurtre de Monstrum. Ça vous dit quelque chose ?
Lara : Rien qui puisse vous passionner.
Bouchard : Tout ce qui touche au Monstrum me passionne au plus haut point.
Lara : Mon ami ? Le Louvre ?
Bouchard : Ouais, le p’tit chercheur. Il voulait voir les fouilles archéologiques, à l’intérieur du Louvre. Je lui ai fourni un contact. ‘Voulez le même ?
Lara : Et aussi, j’ai besoin d’un neuf millimètres, un sac-à-dos, des pains de plastic, des grenades étourdissantes… Paris est une ville dangereuse.
Bouchard : Pour qui ? Vous savez visiblement bien vous défendre.
Lara : Vous pouvez m’avoir tout ça ?
Bouchard : Je sais qui peut : Daniel Rennes. Il tient un mont-de-piété, au coin de la rue St Marc et du cours de la Seine.
Lara : Une couverture, j’imagine.
Bouchard : Ouais. Rennes est pas un type facile – mais il trouve tout ce que vous voulez… si vous avez les bonnes recommandations.
Lara : Qu’est-ce que vous suggérez ?
Bouchard : Un échange. Je dois lui faire livrer quelque chose : des passeports. Vous pouvez faire ça pour moi ?
Lara : Pourquoi ne pas envoyer un de vos gars livrer les passeports ?
Bouchard : J’ai besoin d’eux ici.
Lara : Qu’est-ce qui est arrivé à votre homme dans l’infirmerie ? Je suppose qu’il faisait vos courses lui aussi…
Bouchard : Pauvre Arnaud. L’un de mes meilleurs. Il avait déjà survécu à quatre attaques !
Lara : Des attaques ? De qui ?
Bouchard : Une excellente question. J’en suis pas sûr, pas encore.
Lara : Le Monstrum parisien, non ?
Bouchard : On se rencarde sur lui. Plaisantez pas avec ça.
Lara : Un automatique me rassurerait. Vous avez vendu à Von Croy du matériel : je veux le même.
Bouchard : Autre époque. On a besoin de toutes nos armes. Adressez-vous à Rennes. Alors, ça marche ?
Lara : OK. Conclu.

Note : Pour accéder aux autres choix de dialogues, consultez notre PDF du script complet de TR6.


• Cinématique N°25b : Louis Bouchard (alternative) (YouTube)

Dans le cas où Lara se montrerait un peu trop agressive envers Bouchard, ça finirait mal…

Lara : Qu’est-ce qu’il a eu vot’ gars dans la pièce à côté, Bouchard ?
Bouchard : Arnaud ? Vous avez quelque chose à me dire à son sujet ?
Lara : Possible. Ça ressemble à ce qui est arrivé à un de mes amis.
Bouchard : M’étonnerait. Foutez-la dehors !
Lara : Vous connaissez Eckhardt ?
Bouchard : Non, ‘connais pas.
Lara : OK. Vous avez aidé un de mes amis voici quelques temps : Werner Von Croy.
Bouchard : Les noms, ça dit pas tout. Même les vrais. C’était quoi son affaire ?
Lara : Cartes et informations sur le Louvre.
Bouchard : Ça me revient. Y a quatre semaines, il voulait emmener un car plein de japonais voir la Joconde. Ha !
Lara : Ne jouez pas au plus bête, Bouchard ! Mon ami est mort hier.
Bouchard : Plutôt rugueuse pour une lady !
Lara : Ne me cherchez pas ! J’en ai assez de la pègre parisienne. Il me faut des faits !
Bouchard : Calme la Valkyrie. Rendez pas votre situation désespérée…
Lara : Et vous croyez me faire peur ? Avec vos gorilles à poils longs ?
Bouchard : Non. Je m’occuperai de vous moi-même. On est comme ça à Paris.


• Cinématique N°26a : Pari sportif (défaite) (YouTube)

Dans l’église, Lara peut parier quelques euros contre la montre en or du coach… et perdre ?

Anton : Hé, la minette, t’approche pas du ring.
Lara : Belle montre.
Anton : De quoi ?
Lara : La montre, la vôtre. Je parle trop vite pour vous ?
Anton : OK ma belle, tu te tires, et vite.
Lara : Un p’tit pari, ça vous tente ?
Anton : Sur quoi, un combat ?
Lara : Entre les deux gamins sur le ring. Ils s’appellent… ?
Anton : Écoute ma grande, heu…
Lara : Allez. Comment s’appellent-ils ?
Anton : OK. T’es mal barrée. Le type avec les tatouages, c’est Zak. Celui avec le casque, c’est Carl.
Lara : A la bonne heure ! Je parie tout mon argent contre votre belle montre en or que je peux deviner qui l’emportera.
Anton : T’as deux cents euros, ou c’est que de la frime ?
Lara : Bien-sûr.
Anton : Bon, pari tenu. Hé, vous deux ! Cette petite dame veut parier sur un de vos combats. Tenez-vous prêts.
Lara : Et estimez-vous heureux que je ne jette pas mon dévolu sur cette belle chaîne en or, aussi.
Anton : Faut pas pousser, ma grande. Alors, sur qui tu veux perdre ton argent ?
Lara : Je mise tout sur Carl.

Anton : Oh, quel dommage ! Et maintenant, tire-toi, et vite !


• Cinématique N°26b : Pari sportif (victoire) (YouTube)

Dans l’église, Lara peut parier quelques euros contre la montre en or du coach… et gagner ?

Anton : Hé, la minette, t’approche pas du ring.
Lara : Belle montre.
Anton : De quoi ?
Lara : La montre, la vôtre. Je parle trop vite pour vous ?
Anton : OK ma belle, tu te tires, et vite.
Lara : Un p’tit pari, ça vous tente ?
Anton : Sur quoi, un combat ?
Lara : Entre les deux gamins sur le ring. Ils s’appellent… ?
Anton : Écoute ma grande, heu…
Lara : Allez. Comment s’appellent-ils ?
Anton : OK. T’es mal barrée. Le type avec les tatouages, c’est Zak. Celui avec le casque, c’est Carl.
Lara : A la bonne heure ! Je parie tout mon argent contre votre belle montre en or que je peux deviner qui l’emportera.
Anton : T’as deux cents euros, ou c’est que de la frime ?
Lara : Bien-sûr.
Anton : Bon, pari tenu. Hé, vous deux ! Cette petite dame veut parier sur un de vos combats. Tenez-vous prêts.
Lara : Et estimez-vous heureux que je ne jette pas mon dévolu sur cette belle chaîne en or, aussi.
Anton : Faut pas pousser, ma grande. Alors, sur qui tu veux perdre ton argent ?
Lara : Zak semble bien se débrouiller.

Anton : Tiens, prends-la. Et maintenant, fiche-moi le camp !

 Zak ne gagne pas à tous les coups, comme Carl ne perd pas à chaque fois.