Les Dialogues de Tomb Raider IV (5/7)

Vous trouverez ci-dessous l’intégralité des dialogues français prononcés dans Tomb Raider 4 au cours des cinématiques. Je les ai écris tels qu’ils le sont au mot près dans le jeu. En italique, quelques phrases résumant ce qu’il se passe en vidéo dans la cinématique en question.


Les dialogues de TR4 étant particulièrement nombreux, ils ont été découpés sur plusieurs pages selon les différents endroits visités dans le jeu. Voici des liens de navigation rapide :

Cambodge | Vallée des Rois | Karnak | Alexandrie | Le Caire | Gizeh | The Times


• Cinématique N°62 : Le Sergent Azeza (YouTube)

En arrivant près des portes de la Citadelle, Lara tombe sur un homme blessé.

Azeza : Mon Dieu, que s’est-il passé ? Où sont mes hommes ?
Lara : J’en ai rencontré un ou deux, on dirait qu’ils ont condamnés toutes les sorties.
Azeza : Oui… c’est bien… il faut nous aider à… à libérer… la ville.
Lara : Je cherche juste mon chemin. Il faut que je me rende à la citadelle.
Azeza : Aaarh… C’est pas une bonne idée. C’est là-bas que les événements se sont passés.
Lara : Quels événements ?
Azeza : Quand ça nous est tombé dessus, le ciel est devenu très sombre. Une créature venue de la nuit des temps passsait à travers mes hommes comme la foudre. J’avais garé le camion de munitions pas très loin, avec l’idée de tout faire sauter, mais la créature nous a repoussée, on aurait dit qu’elle connaissait nos plans.
Lara : Créature ou pas, sergent, il va falloir que j’entre là-dedans !
Azeza : Si tu as la foi, vas-y. En évacuant la zone, nous avons miné quelques rues afin d’empêcher toute contagion, deux de mes hommes sont encore là-bas, non loin du cimetière nord, l’un d’entre-eux à la fréquence du détecteur de mines et l’autre détient la seconde moitié du code pour les explosifs.
Lara : Et si je les trouve ?
Azeza : Dis leur que le sergent Azeza t’envoie. J’ai entendu ta moto, quand tu auras les codes, revient pour m’emmener au camion, je m’occuperai de cet… encombrement, dépêche toi ! Je n’en ai plus pour longtemps.


• Cinématique N°64 : Les souks (YouTube)

Dans un garage, Lara rencontre un homme d’Azeza, lui aussi blessé. Il la prend en joue…

Lara : Pose ton flingue ! Azeza m’envoie.
Soldat : (baissant sa garde) Argh… Salut collègue, je pisse le sang de partout. J’ai essayé de me planquer mais ces choses… elles sont attirées par le sang.
Lara : (rengainant) Je suis venue récupérer la fréquence des mines, il faut que j’emprunte ce labyrinthe pour rejoindre Azeza, et j’ai besoin de mes jambes !
Soldat : Ha… j’ai fais du bon boulot, hein ? Mais… les gars et moi, on paye le prix : tous morts ou presque… (jetant le détecteur à Lara)
Lara : Et où sont les autres ? J’ai besoin des codes pour les explosifs.
Soldat : Saïda, mon pote, il est tombé là-bas sur le pont, dans la mosquée. On était en train d’évacuer et il y a eu cette chose, j’avais jamais vu une horreur pareille ! Elle a surgit de nulle part et lui a arraché la tête.
Lara : Et les codes ?
Soldat : Ahaha… eh bien, dans la tête… dans le ventre du truc…
Lara : Il me faut ces codes !
Soldat : Fouille le corps, je ne sais pas. Laisse-moi, maintenant, la fin est proche et il me tarde de rencontrer Dieu.


• Cinématique N°65 : Kamikaze… (YouTube)

Après avoir trouvé un chemin en moto, Lara emmène le sergent jusqu’au camion près du monstre.

Azeza : Bien joué, Miss… ?
Lara : Croft, Lara Croft. Et vous-même, vous êtes un sacré costaud, sergent. Donnez-moi les codes, mais… (le sergent la prend en joue et se relève)
Azeza : Ça m’aura fait plaisir de te connaître, petite. Ça, c’est mon assurance.
Lara : Contre quoi ? (il recule vers le camion)
Azeza : Il faut bien que quelqu’un conduise ce camion là-bas, et j’ai décidé que c’était mon tour de jouer aux héros.
Lara : (à elle-même) Kamikaze…
Azeza : Je ferais tout pour mon pays. On se retrouve dans une autre vie.

Avec le camion, le sergent fonce dans la créature : le choc les tuent tous les deux.


• Cinématique N°66 : Jean-Yves, ligoté (YouTube)

Une fois dans la citadelle, Lara retrouve Jean-Yves, ligoté à un pilier.

Jean-Yves : Dieu merci, tu as réussi. Von Croy… si je ne l’avais pas vu de mes propres yeux, je n’y croirais pas. Il est possédé par Seth.
Lara : Sortons de là, Jean ! Je n’aime pas du tout ce qui se passe.
Jean-Yves : Il creuse sous la citadelle, à l’intérieur des caveaux des Croisés, il cherche la tablette cérémoniale, celle sur laquelle sont gravées les incantations qui emprisonnent Seth. (prenant Lara dans ses bras) Sois prudente Lara, je crois qu’il y a des choses dans ces caveaux que les hommes ne peuvent discerner.
Lara : Je ne suis pas un homme, Jean. Et je fais toujours très, très attention.

La cinématique se poursuit dans les caveaux, on y voit Werner désormais totalement contrôlé par Seth et ses hommes qui parviennent enfin à trouver la tablette cérémoniale.

Werner/Seth : La voilà, l’antique tablette de cérémonie. (à un de ses hommes) Prends-la, et prépare-la. Et vois si Croft est enfin arrivée avec notre armure.

Il insère l’amulette d’Horus dans un emplacement activant un mécanisme : une pièce s’ouvre et par son pouvoir, Seth réveille à travers Werner, des Templiers.


• Cinématique N°67 : Werner, possédé par Seth (YouTube)

Dans les caveaux, Lara retrouve Werner dans une petite salle, accompagné de chacals.

Werner/Seth : Entre Lara, je t’attendais. Viens plus près mon enfant, tu n’as pas peur d’un ancien collègue ? J’ai seulement besoin de l’amure qui est en ta possession.
Lara : (restant à l’entrée) Et en échange ?
Werner/Seth : Je te donnerai la force, alors que tous, autour de toi, tomberont. Tu disposeras du pouvoir ultime : celui de vie ou de mort sur ceux que tu auras choisi pour compagnons. Et en retour, ils se jetteront à tes pieds et t’offriront leur… vénération.
Lara : (reculant doucement) J’ai déjà ma part. Et par ailleurs, donnez votre main à un chacal, il vous dévore le bras jusqu’à l’épaule.

Elle retire l’amulette d’Horus enfermant Werner et ses chacals dans la salle.

Lara : Pauvre fou…